• Caption Text

  • Caption Text

  • Caption Text

Stacks Image 2329
Stacks Image 2310
Stacks Image 2312
Stacks Image 2314
Stacks Image 2316
Stacks Image 2318

LE MOT DU PRESIDENT - Jacques Canet

Stacks Image 2322
Stacks Image 2324
Stacks Image 2331
Stacks Image 2303
Stacks Image 2299
En raison du confinement, merci de ne pas l’envoyer par fax au Consistoire mais par mail : pouvoir@consistoire.org  Ou par ligne: https://www.consistoire.org/pouvoir-de-vente/
Stacks Image 2301
Stacks Image 2285
Stacks Image 2287
Stacks Image 2292
Très chers fidèles,
 
La synagogue de la Victoire, Grande synagogue de Paris et siège du Grand Rabbin de France et du Grand Rabbin de Paris a toujours été et doit rester la vitrine du Judaïsme français, quelles que soient les circonstances heureuses ou difficiles que traversent la France et notre communauté.
La pandémie qui se répand dans notre pays depuis quelques semaines m’a conduit ainsi que la Commission administrative à prendre très tôt des précautions très strictes dans notre vie communautaire, puisque dès le 5 mars dernier nous avons annulé tous les repas de la Victoire du Chabbat, les quiddouch et les Seoudot et même le traditionnel festin de Pourim. Les cours du Talmud Torah et toutes les activités des Eclaireurs israélites ont aussi été suspendus jusqu’au 4 avril, estimant que ces occasions de réjouissances communautaires étaient trop propices à la circulation du Covid 19, et ceci avant les annonces gouvernementales de fermetures des écoles et des restaurants.
 En cette terrible période, nous nous devons d’être exemplaires et de respecter voire d’anticiper toutes les mesures de confinement énoncées par les autorités pour enrayer au plus vite ce drame et soutenir l’effort des personnels de santé. 
Il me revient en tant que responsable religieux de prendre, avec l’entier soutien de la Commission administrative et de son Président, Jacques Canet, la décision la plus douloureuse que nous n’ayons jamais prise ;
La fermeture de la Grande synagogue de Paris jusqu’à l’arrêt des mesures de confinement.
 Jamais une telle décision de fermeture n’avait été prise en 150 ans de rayonnement de la Victoire, aussi soyez convaincus que rien ne peut me faire plus de peine, ainsi qu’au Président et aux administrateurs.
Vous savez la valeur que la Torah accorde à la vie humaine, aussi face aux risques avérés que représentent les rassemblements humains même limités à 15 personnes et même limités aux 10 personnes du Minyan, nous ne pouvons être responsables de la contamination de nos fidèles, de notre famille, de nos enfants ou de nos anciens.
La synagogue va donc interrompre tous ses offices de semaine comme de Chabbat dans les quelques semaines à venir ce qui nous permettra peut-être de rouvrir pour Pessah.
Néanmoins, l’annulation des offices ne doit pas rimer avec l’affaiblissement de notre ferveur et de notre confiance en D… Au contraire, continuons à prier davantage, dans notre maison, avec force et conviction !
Notre quotidien va être profondément modifié et nous allons disposer de beaucoup de temps. Profitons de chacune de nos journées, augmentons le temps d’étude, de réflexion, donnons du sens et profitons de chaque instant passé dans notre cellule familiale et avec nos enfants.
N'oublions pas non plus ceux qui sont seuls, formons une chaîne communautaire pour les appeler, prendre de leurs nouvelles, leur apporter de l’aide s’ils en ont besoin.
J’imagine aussi le chagrin de tous ceux qui ne pourront venir à la synagogue réciter le Kaddish pour honorer la mémoire de leurs défunts. Ils pourraient craindre de ne pas avoir rempli leur devoir. Aucunement !
A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, c’est un cas de force majeure. Si vous ne pouvez plus réciter le Kaddish vous pourrez, en revanche, consacrer un temps, chaque jour, à l’étude de la Torah pour l’élévation de l’âme de votre défunt. Cela procurera une très grande, voire une plus grande satisfaction à la Nechama de votre proche défunt. De même, le Hessed et la Tsédaka peuvent se rajouter à ce programme.
Certains voudraient, peut-être, se raccrocher à des dispositions administratives ambigües pour maintenir des offices soit à la synagogue, soit à leur domicile, ma position rabbinique est ferme, il faut y renoncer et ne pas se mettre en danger avec autrui.
Protégeons-nous, protégeons notre famille, protégeons nos frères, protégeons notre pays, en respectant strictement le confinement au domicile afin que cette épreuve prenne fin le plus vite possible avec l’aide d’Hachem.
Prions pour tous les malades et gardons la foi, l’espérance et la joie de vivre les mitsvot de la Torah que nous pouvons toujours réaliser.
Je suis à votre disposition, au téléphone, ou par mail pour vous aider dans vos réflexions et pour répondre à toutes les questions que cette période va soulever.
           Affectueusement,                                  Moshé Sebbag               Rabbin de la Grande synagogue de Paris                          Moshe.sebbag@gmail.com
Stacks Image 2258
Stacks Image 2262
Stacks Image 2260
Stacks Image 2266
Stacks Image 2268
Stacks Image 2270
Stacks Image 2272
Stacks Image 2274
Stacks Image 2276
Stacks Image 2278
Stacks Image 2280
Stacks Image 2264
Stacks Image 2214
Stacks Image 2217
Stacks Image 2076
Synagogue de la Victoire
44, rue de la Victoire – 75009 Paris
Métro : Le Peletier ou Notre-Dame de Lorette
Tél. : 01.45.26.95.36
infos@lavictoire.org